2446
PT LOGIN LOGIN
Tomo XLVIII (1964-65)

Tomo XLVIII (1964-65)


Tomo XLVIII (1964-65)Categoria: Publicações, Comunicações Geológicas, 1960 a 1969

15.90

O preço inclui IVA à taxa legal em vigor.

Descrição

Artigos

1. A Propos du Problème des Caldeiras. Observations dans l’ Îlle Graciosa (Açores).
H. Saucier (34 páginas)

resumo: Parmi les formes du relief volcanique les caldeiras sont peut-être celles qui attirent le plus l’attention.Il semble bien aujourd’hui que ces dépressions ne soient que rarement formées par explosion pure et simple (WILLIAMS, 1953).

En général elles sont apparues à la suíte d’un effondrement qui s’est fait soit en un seul bloc, soit par morceaux, limités un double systeme de fractures, concentriques et radiales.

Le processus par lequel se forme le vide qui est à l’origine de ces effondrements est mal connu. L’idée la plus simple c’est d`admettre qu’il y a eu retrait du magma vers la profondeur, ou encore que ce dernier a trouvé à un niveau topographique plus bas une issue vers la surface.

On peut aussi supposer, avec VAN BEMMELEN (1939), qu’il se forme d’abord une intumescence (tumor) sous l’action des émanations gazeuses venant de la profondeur. Lorsque la pression est suffisante, une issue se crée vers l’extérieur, par où sont évacués laves et gaz, ces derniers se dissipant dans l’atmosphère.

2. Contribuição para o Conhecimento da Geologia da Região de Castro Laboreiro (Melgaço).
S. Pires ; J. S. Freire da Silva ; M. dos Santos Pinto (18 páginas)

resumo: No decurso dum estágio de campo patrocinado pelos Serviços Geológicos de Portugal, foram os autores, então finalistas da Licenciatura em Ciências Geológicas da Faculdade de Ciências de Lisboa, encarregados de efectuar o levantamento geológico da região de Castro Laboreiro.(…) – Resumo parcial

3. Contribution à l’ Étude des Madreporaires Néogènes du Portugal et des Açores.
J. P. Chevalier (32 páginas)

resumo: Les terrans néogenes sont bien représentés, on le sait, dans le Sud et le Sud-Ouest du Portugal ou tous les niveaux sont présents. A plusieurs reprises, les stratigraphes qui se sont attachés à leur étude y ont signalé la présence de Madréporaires récifaux ou non; cependant les travaux relatifs à ces derniers sont encore encare três rares et jusqu’ici, à notre connaissance 8 espèces seulement ont été citées dans le Néogène portugais dont certaines d’une maniere douteuse.(…) – Resumo parcial

4. Coupe du Lias au Sud de Condeixa.
René Mouterde ; C. H. Ruget Perrot ; Fernando Moitinho de Almeida (32 páginas)

resumo: Les levers géologiques en cours de la région comprise entre Coimbra et Tomar rendent nécessaire la publication de coupes stratigraphiques détaillées; elles permettront d’établir avec précision les limites des différents étages, leur contenu lithologique et paléontologique. Ainsi seront établis des repères faciles à suivre pour tracer les contours.Nous donnons ici l’une des meilleures coupes de la région. Elle est située sur la feuille 251 au 1/25 000 – Condeixa-a-Nova, au S de ce bourg, entre le village de Zambujal et le signal de Maria Pares aux environs d’une petite route montant à Furadouro et à Casmilo.

Cette coupe ne donne malheureusement pas la partie inférieure de la série, les conditions d’affleurement étant défavorables dans l’agglomération de Zambujal et dans les étendues cultivées qui l’entourent, aussi nous la compléterons en résumant des observations anciennes ou personnelles sur les environs.

5. Découverte de Vertébrés Paléogènes dans la Falaise de Feligueira Grande Entre S. Pedro de Muel et Nazaré.
L. Ginsburg ; G. Zbyszewski (12 páginas)

resumo: Les falaises qui s’étendent depuis la plage de Senhora da Victoria, au Sud de S. Pedro de Muel, jusqu’à Vale Grande, au Nord de Nazaré, sont constituées par un complexe gréso-argileux avec quelques intercalations conglomératiques, et dont on ne connaissait pas l’âge exact.Au Nord, ce complexe repose sur le Cénomanien calcaire qui affleure au bord de la mer à Canto de Azeche.

Au Sud les mêmes formations disparaissent sous les dunes, avant d’atteindre Nazaré où elles doivent recouvrir semble-t-il les conglomérats et les argiles rouges à Anadromus ribeiroi, contemporaines du complexe basaltique de Lisbonne. On sait que ce complexe est considéré comme éocène. Mais les éruptions qui l’ont formé ont du commencer dès le Sénonien.

6. Étude Optique de Quelques Plagioclases dans les Basaltes à Olivine de la Caldeira de Graciosa.
E. Wenk ; V. Trommsdorff (8 páginas)
7. Étude Paléomagnétique de Laves de Faial et de Graciosa.
A. Roche ; H. Saucier (10 páginas)

resumo: Des échantillons orientés ont été prélevés sur diverges coulées de Faial et de Graciosa par l’un de naus (H. SAUCIER) au cours de l’été 1961.L’ étude de ces échantillons a été exécutée au Laboratoire de Paléomagnétisme de l’Institut de Physique du Globe de Strasbourg.

Nous donnons ci-apres les résultats de cette étude.

8. José Camarate Andrade França (1923-1963).
Carlos Teixeira (5 páginas)
9. La Molaire Humaine Inférieure Moustérienne de Bombarral (Portugal).
D. Ferembach (6 páginas)

resumo: Ce fossile humain à été mis au jour au cours de fouilles faites par G. Zbyszewski et O. da Veiga Ferreira, sous les auspices des Serviços Geológicos de Portugal. Son âge ne peut être mis en doute: la grotte de Columbeira (près de Bombarral), dans laquelle cette dent était enfouie, contenait seulement de l’industrie moustérienne.C’est un bourgeon de molaire permanente inférieure gauche. Il est difficile de préciser à quelle dent exactement elle correspond. Si nous avions affaire à un Homme moderne, nous penserions plutôt à une M1 par la présence de 5 cuspides, ou peut-être une M2 en raison de la forme de la face occlusale se rapprochant d’un carré. Comme cette dent a appartenu à un Néandertalien, nous ne pouvons écarter la possibilité qu’elle soit une M3: chez ces Hommes, cette dent, bien que variable en taille et en forme, présentait moins souvent la réduction de volume et les particularités morphologiques qui s`observent fréquemment sur celles de nos contemporains.

10. Le Lias de Peniche (Suite, Bibliographie).
René Mouterde (8 páginas)
resumo: Depuis que la premiere partie de cet article a été publiée, [MOUTERDE, 1955], je suis revenu plusieurs fois sur cette coupe et j’ai poursuivi les récoltes de fossiles en vue d’une étude paléontologique complete. Avant que celle-ci puisse être achevée dans le cadre plus vaste d’une révision des faunes liasiques du Portugal, je tiens à donner ici quelques éléments stratigraphiques nouveaux, des conclusions stratigraphiques générales et une bibliographie.
11. Le Lusitanien du Portugal.
J. Camarate França ; Fernando Moitinho de Almeida ; G. Zbyszewski ; R. Mouterde ; H. Tintant ; C. H. Ruget Perrot (20 páginas)
12. Les Ossements Humains de Salemas (Portugal).
D. Ferembach (20 páginas)
resumo: Les restes humains décrits dans cette note ont été trouvés au cours de l’exploitation d’une carrière. Ils appartiennent à deux niveaux différents; les os correspondant à chacun se distinguent par leur patine: une couleur beige caractérise ceux du niveau supérieur, ceux du niveau inférieur ayant un ton plus gris avec des taches brunes rougeâtres. Divers indices ont conduit à penser que les premiers appartenaient au Néolithique, les seconds étant du Paléolithique supérieur.
13. Nota Preliminar Sobre a Revisão do Lusitaniano em Portugal.
J. Camarate França ; Fernando Moitinho de Almeida ; G. Zbyszewski (12 páginas)
14. Note sur la Stratigraphie de l’ Amas Coquillier Mésolithique de Cabeço de Amoreira (Muge).
Jean Roche (10 páginas)

resumo: L’amas coquillier de Cabeço de Amoreira est un des trois gisements mésolithiques de Muge. Il se trouve à six kilometres environ à vol d’oiseau du village, à environ un kilometre et demi au Sud-Est de l’amas coquillier de Moita do Sebastião et à deux kilometres au Sud-Ouest de celui de Cabeço da Arruda.Situé sur un petit éperon bordé au Nord et à l’Est par le bas-fond marécageux que traverse la rivière de Muge, il a la forme d’une ellipse dont les axes mesurent 90 metres (Nord-Sud) et 50 mètres (Est-Ouest).

A la différence des deux autres amas coquilliers celui-ci fut fouillé assez tardivement. Sur l’initiative du Professeur A.A. Mendes Corrêa , l’Institut d’ Anthropologie de l’Université de Porto, sous l’impulsion du Professeur J.R. dos Santos Júnior, y travailla durant trois campagnes (1930, 1931, 1933). En 1951, j’eus la possibilité de publier les résultats de ces fouilles.

15. Notes on the Mineralogy of the Panasqueira Tin-tungsten Deposito Portugal: the Occurrence of Magnetite, Stibnite, Bertrandite, Scheelite, Tungstite, Hydrotungstite and Scorodite.
A. Horrell Clark (12 páginas)
resumo: Examination of specimens collected from the Minas da Panasqueira, Beira Baixa, Portugal, in 1959, has confirmed the occurrence of several minerals not previously recorded from this locality. These are of some mineralogical interest, and include the hypogene minerals; magnetite, stibnite and bertrandite, and the supergene alteration products; scheelite, tungstite, hydrotungstite, and scorodite. THADEU (1951) and BLOOT and de WOLF (1954) have provided detailed descriptions of the geology and mineralogy of the Panasqueira mineralization. The writer has recently (1964) discussed the temperatures and confining pressures prevailing during the emplacement of the parent greisenized granite and the formation of the mineralized veins, on the basis of the compositions of sphalerite, pyrrhotite, and arsenopyrite from the apical zone of the greisen. Rhombohedral molybdenite, a newly described polytype (TRAILL, 1963), has been identified in specimens from the greisen (CLARK, 1965); Panasqueira is the second known locality for this mineral.
16. Nova Contribuição para o Conhecimento dos Malacostráceos do Miocénico Marinho de Portugal.
O. da Veiga Ferreira (16 páginas)

resumo: Há anos [V. F., 1954] fizemos a revisão e estudo dos Malacostráceos do Miocénico marinho encontrados até então em Portugal e existentes nos Museus dos Serviços Geológicos do Instituto Superior Técnico e da Faculdade de Ciências de Lisboa.Tivemos depois a oportunidade de fazer novas colheitas e estudar a fauna de Malacostráceos do Tortoniano do Penedo (Cabo Espichel) [V. F., 1958]. GALOPIM DE CARVALHO [1959] contribuiu também com uma nota sobre os Malacostráceos das formações glauconiosas do litoral norte do Cabo Espichel e, finalmente [V. F., 1961], foi estudada por nós uma nova forma de Callianassa nas formações litorais a norte do mesmo cabo.

No estudo que agora apresentamos indicamos algumas espécies colhidas por G. ZBYSZEWSKI nos areeiros do Vale de Chelas, na Quinta da Farinheira, num nível argiloso correspondente ao Helveciano VIa, e outras formas por nós recolhidas a partir de 1960 noutras jazidas do Miocénico marinho de Portugal.

17. Observations Nouvelles sur le Dogger du District de Leiria (Pedrógão, Ervideira, Maceira).
Christiane Ruget ; R. Mouterde (4 páginas)

resumo: Depuis la publication de la thèse de l’un de nous [RUGET, 1961], nous avons eu l’occasion de revoir au milieu des dunes l’affleurement de la Lagoa d’Ervideira. Il est situé à 150 m au SE de la lagune et à l’WSW de l’agglomération, dans l’angle de deux chemins de terre.On observe environ 10 m de calcaire marneux en bancs de 10 à 15 cm, alternant avec des marnes jaunâtres à fossiles pyriteux. Le pendage des couches est de 15º SSW.

18. Observations sur le Lias de Maceira.
J. Camarate França ; R. Mouterde (12 páginas)

resumo: Les affleurements jurassiques de la région de Maceira constituent une bande allongée sensiblement Sud Ouest-Nord Est en relation avec la vallée typhonique de Leiria. Les phénomènes diapyriques sont certainement à l’origine de sa structure tectonique; celle-ci gera décrite ultérieurement avec la publication de la carte géologique au 50000ème de Marinha Grande.Nous voulons seulement donner ici une idée de la succession des terrains liasiques qui en constituent le noyau et de leur variation de faciès. Nous avons relevé plusieurs coupes de la partie occidentale et de la partie centrale; des observations plus rapides ont été faites sur la partie orientale ou les affleurements sont moins favorables.

19. Sobre a Descoberta de Cruziana e Vexillum (=Deadalus) na Colina de Cuncos (Mourão).
J. Correia Perdigão (4 páginas)

resumo: Em Portugal, os níveis de rochas siliciosas com Cruziana, Vexillum (= Daedalus), Skolithos e Arenicolites, são considerados como pertencentes ao Skidaviano e, embora nem sempre associados, estão representados em todos os afloramentos ordovícicos.Pelo que respeita ao grande afloramento paleozóico que contorna o maciço de Évora a NE, na reduzida faixa de quartzitos e grauvaques que acompanha a banda graptolítica mais ocidental (Alto do Charco Português-Gata-Travessa-Botefa-Amarela-Atalaia da Coxa-Cuncos, etc., até Outeiros Altos de Estremoz), em toda a sua extensão, não era conhecido qualquer fóssil que confirmasse aqui a existência do Ordovícico.

Embora com carácter de raridade e soltos, descobrimos agora, no quartzito da colina de Cuncos (Mourão) alguns exemplares mal conservados de Cruziana, Vexillum (=Daedalus) e, talvez, de Arthrophycus.

Também, juntamente, encontrámos uma placa de quartzito apresentando marcas comparáveis às consideradas por NERY DELGADO [1910, Est. XXXI, fig. 4] como produzidas por gotas de chuva.

20. Sobre a Descoberta de Didymograptus na Região de Portalegre.
J. Correia Perdigão (4 páginas)

resumo: Em Nossa Senhora da Esperança, na região de Hortas de Baixo, 2 km a oriente daquela povoação, em xistos negros levemente metamorfizados, assinalámos a existência de Didymograptus.Tal facto adquire particular importância por justificar o aparecimento do nível de «xistos com Didymograptus murchisoni» que NERY DELGADO [1908] inclui no Quadro final relativo ao «Silúrico» português, sem que, todavia, apareça qualquer espécie de Didymograptus referida no texto ou na lista de fósseis apresentada.

21. Sobre a Presença de Protopeneroplis Striata e de Haurania sp. no Batoniano do Maciço Calcário de Montejunto.
J. Camarate França ; Giuseppe Manuppella (4 páginas)

resumo: No maciço de Montejunto, para sul de uma falha que passa perto da Quinta da Serra, existe um afloramento de Dogger cuja maior dimensão, um pouco superior a 3 km, se orienta no sentido E- W. Este Dogger contacta, a N, com o Malm, por intermédio da referida falha; as respectivas camadas, inclinando para sul, acabam por mergulhar, deste lado, por baixo dos calcários em plaquetas das «Camadas de Cabaços» (Oxfordiano).O afloramento ocupa o ponto mais alto da serra, onde se encontra localizado o marco de cota 664 metros.

À excepção do Caloviano, que apresenta boa representação de uma fauna amonítica, desde a zona de Macrocephalites macrocephalus até ao nível de Cosmoceras, toda a restante série inferior possui uma macrofauna não só pobre como incaracterística.


Contacto

Email: venda.publicacoes@lneg.pt
Telefone: + 351 210 924 635


Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com